Vertueuse randonnée

model-2339866_1920

 

La quarantaine allègre, Nina pratique tous les dimanches la randonnée pédestre en compagnie de son mari et d’un groupe d’amis.   Ils parcourent une vingtaine de kilomètres en forêt d’Ardennes dans des endroits peu fréquentés,  car ils détestent la foule.   Parmi leurs amis il y a ce couple italien qui travaille auprès des  communautés européennes.   Lui,  la soixantaine,  est un bel homme élégant et raffiné.   Il possède une culture étendue et parle de nombreuses langues,  dont le russe et le chinois.   Il pratique un français parfait,  une chance pour Nina qui ne connaît que quelques mots d’italien.   Il est froid et autoritaire tout en aimant les plaisirs : manger,  déguster une bière,  rire en compagnie de ses amis.  Sa femme, traductrice,  vit dans son ombre, mais  lui est indispensable.  Ces randonnées éreintent  Nina.  Quel plaisir pourtant d’aller au bout de son corps !

Ce dimanche-là,  le parcours était particulièrement difficile.  Ils ont trouvé à l’arrivée  un petit café comme ils les aiment et dégustent une bière locale.   Le soleil a chauffé toute la journée augmentant encore la densité de l’effort.   Nina est dans un état second, le corps baigné de fatigue,  les membres dissouts.   La bière vient  augmenter cet état particulier.   Elle devient complètement ouverte et disponible,  son corps appelle le plaisir de toute sa peau.   Autour d’elle,  les rires fusent,  cela discute et plaisante tandis qu’elle est dans sa transe,   les lèvres gonflées de sensualité,   les seins pointés sous son tee-shirt,  les paupières mi-closes…   Personne ne semble  remarquer cet état d’appétence,  ce besoin  de son corps d’exulter, libéré de toute barrière par l’effort.    Mais l’homme savant,  regarde cette  femme de quarante ans,  si belle,  comme un fruit qui s’offre et qu’il  a soudain envie de cueillir.     Elle a la tête qui lui tourne dans cette pièce close alors qu’elle a passé la journée au grand air à respirer profondément.   Elle se lève et sort.    Dehors il n’y a personne,   quand soudain un homme s’approche,   c’est lui,  l’italien aux yeux verts, au visage si sévère qui soudain lui dit dans un regard qu’il a tout compris.   Il l’emmène dans une grange et l’invite à s’étendre,  ce qu’elle fait avec volupté.   Alors d’une bouche exceptionnellement savante, il se met à parcourir son visage comme s’il récoltait le sel de sa peau,   chaque parcelle de chair reçoit  sa caresse,   ses mains sont magiques sur son corps jusqu’à l’exultation finale…

Elle se réveille un peu plus tard.   Il a disparu.   Elle remet ses vêtements et rejoint le groupe.   Il a toujours cet air entendu,  que personne ne remarque,  ce regard complice quand il la contemple.

Nul ne dit rien …

Au moment de se quitter,  il lui fait la bise discrètement,  mais elle retrouve les lèvres savantes, qui l’érigent en elle-même.    Chacun d’eux retourne vers sa vie.  Elle est dans la voiture,  voguant sur le chaos de la route, ballottée par son désir assouvi.  Son mari lui parle de tout et de rien,  elle ne répond pas,  elle est tout  alanguissement et une question la taraude gentiment,   a-t-elle rêvé ou cela s’est-il réellement passé ? 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Vertueuse randonnée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s